Ordures ménagères résiduelles

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

centre-stockage

 

Définition : déchets restant après les collectes sélectives. Cette fraction de déchet est parfois appelée poubelle grise. Sa composition varie selon les lieux en fonction des types de collecte.

Fonctionnement de la filière : Les OMR sont collectées par les collectivités en porte à porte  soit en régie, soit par le biais d’une entreprise privée, mandatée par la collectivité. Ces déchets sont ensuite transportés jusqu’à l’une des deux installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND) : La Gabarre et SITA Espérance.

 

Attention : La différence constatée entre les tonnages collectés et stockés peut correspondre aux méthodes différentes de comptabilisation des données par les acteurs.

carte-1-ordure-men-resid
Carte 8 : Localisation des installations de stockage des déchets non dangereux en 2016

carten8
Carte 9 : Ratio de collecte d'ordures ménagères résiduelles par habitant en 2016

NB : Données partielles 2015 : Terre de Haut et Terre de Bas

 

Performance de la filière

La moyenne de production des ordures ménagères résiduelles par habitant est supérieure de 31 % en Guadeloupe à la moyenne nationale qui est de 270 kg/habitant et par an. (Source : SINOE 2015)

Cette différence entre les résultats affichés pour la France entière et les moyennes constatées aux Antilles est probablement liée d’une part à la présence non négligeable des déchets d’activités économiques au sein de cette catégorie de déchets et d’autre part à la fréquentation touristique de l’archipel.

La collecte des OMR est effectuée une à plusieurs fois par semaine. En Guadeloupe, la fréquence de passage varie de 2 passages par semaine (C2) à 7 passages par semaine (C7), et peut aller jusqu'à plus de deux fois par jour, la ville de Pointe à Pitre étant collectée en C12. Cette fréquence varie selon les communes, mais aussi au sein des différents quartiers d’une même commune.

 carten9
Carte 10 : Fréquence de collecte maximale des OMR en porte à porte en 2016

 

La nature des OMR

En 2012, une campagne de caractérisation  des déchets ménagers et assimilés de la Guadeloupe a été réalisée par la Direction Régionale de l’ADEME en Guadeloupe. Cette campagne a permis de mieux identifier la composition des ordures ménagères résiduelles.

Les enseignements principaux de cette étude sont les suivants :

  • 35% des OMR sont composés de déchets putrescibles, on retrouve ensuite les plastiques (12%) et le verre (10%)
  • 47% du gisement des OMR pourrait faire l’objet d’une valorisation matière

Les résultats ne permettent pas de définir des tendances particulières dans la composition des OMR, que ce soit selon la typologie d’habitat ou le secteur géographique.