Médicaments

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page


Les médicaments non utilisés (MNU)

image32Définition : les médicaments non utilisés (MNU), périmés ou non, sont des produits qui peuvent être potentiellement dangereux pour l’environnement s’ils sont jetés dans le réseau d’eaux usées, dans la nature ou par le biais des émissions de certains modes de leur traitement. Ils peuvent également présenter un risque pour la santé humaine en cas de mésusage (confusion, utilisation de médicaments périmés).

 

Fonctionnement de la filière : un système spécifique de collecte en pharmacie a été mis en place. Ainsi, toutes les pharmacies françaises ont l’obligation de collecter gratuitement les médicaments non utilisés rapportés par les particuliers. Les médicaments doivent être rapportés avec leur emballage. Si les emballages sont vides de tout médicament, ils doivent être mis dans le tri sélectif organisé par les collectivités. D’autre part, une fois collectés, ils sont détruits par incinération dans une unité d'incinération d'ordures ménagères (UIOM). Leur redistribution humanitaire n’est plus autorisée à compter du 1er janvier 2009. Depuis cette date, la totalité du gisement de MNU est détruite par incinération avec valorisation énergétique.

Cette filière ne prend en charge que les médicaments à usage humain des particuliers. Ainsi, elle ne prend pas en charge les produits vétérinaires, par exemple. L'éco-organisme en charge de la filière des médicaments non utilisés est Cyclamed.

Performance de la filière

La série de données affiche une progression de la collecte des médicaments non utilisés depuis 2001. Néanmoins, l’année 2015 n’est pas bonne car elle affiche une baisse de collecte de -17% par rapport à 2014 (alors que durant la même période la performance les résultats constatés France progresse de 0,4%) En outre, la performance de collecte constatée en Guadeloupe en 2015 (71 g/hab./an) demeurent très en deçà des résultats nationaux (185 g/habitant – source CYCLAMED, 2016). Le tonnage collecté représente 23,6% du gisement.