Déchets verts et organiques

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page


Définition :
image21Les déchets verts sont constitués des matières végétales issues de l'exploitation, de l'entretien ou de la création de jardins ou d'espaces verts publics et privés ainsi que de déchets organiques des activités horticoles professionnelles ou municipales, à l'exception des supports de culture.Photo 4 : Compost Sita Verde

Les déchets organiques sont des matières pouvant être compostées et résultent des activités de l’agriculture, de l’élevage et de l'industrie alimentaire ou de la restauration.
 

Fonctionnement de la filière : les déchets verts et organiques constituent en Guadeloupe, une part importante des déchets produits et représentent 14 % du gisement total de déchets. Ceci est dû aux conditions climatiques inhérentes au territoire (chaleur et humidité). Leur collecte s’effectue en porte-à-porte en mélange avec les encombrants. Les ménages peuvent également les déposer en déchèterie. Les déchets verts représentent 68% des déchets entrants dans une filière de valorisation en Guadeloupe. Les seules entreprises qui pratiquent le compostage à l’échelle industrielle à ce jour en Guadeloupe sont SITA Verde, situées sur la commune du Moule et sur la commune de Trois-Rivières et SEREG au Lamentin.

carte-dechets-verts
Carte 11 : Ratio de collecte des déchets verts par habitant en 2016

Attention : La différence constatée entre le tonnage collecté et la valorisation organique des déchets sous forme de compost est due à la phase de dégradation des déchets verts. En effet la masse du compost diminue par minéralisation de la matière organique et par des pertes d’eau importantes par évaporation.

carten12
Carte 12 : Localisation des unités de pré-traitement et traitement de déchets verts et organiques en 2016


Performance de la filière

La filière connaît une forte expansion depuis 2011. Les tonnages de déchets verts des collectivités ont augmenté de 480 % par rapport à l'année 2015. Les quantités de déchets verts collectés en porte à porte représentetn 82% des tonnages collectés contre seulement 18% en déchèterie.

Ces forts tonnages nécessitent des installations de traitement disposant de fortes capacités. On note en effet que l'installation du Moule a accueilli plus de déchets verts qu'en 2015 aloes qu'une unité de compostage a été ouverte en région pointoise en mai 2016. La production de déchets verts semble beaucoup varier en fonction de la pluviométrie.