DASRI

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page


Les déchets d'activités de soins à risques infectieux

image43Définition : Les DASRI sont des déchets issus des activités de diagnostic, de suivi et de traitement préventif, curatif ou palliatif, dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire. Les déchets d'activités de soins relèvent de trois gisements principaux :

  • Les établissements de santé (cliniques, hôpitaux, pharmacie…) ;
  • Les diffus (professions libérales, laboratoires d'analyses, particuliers…).
  • Les patients en auto traitement

Fonctionnement de la filière : Au sein des établissements de soins, les DASRI sont regroupés dans des bacs en plastique qui sont scellés de façon définitive une fois pleins. Ils sont également collectés en points d’apport volontaire réfrigérés dans certaines collectivités (Baie-Mahault et St-François). Par la suite, ils sont collectés et subissent un traitement de banalisation (désinfection et broyage). Ils sont alors considérés comme des déchets non dangereux et traités comme des déchets ménagers et assimilés (DMA) ce qui permet réglementairement de les enfouir dans une installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND), au même titre que des ordures ménagères résiduelles (OMR). Par ailleurs en 2014, les DASRI PAT (du patient en auto traitement : coupants, tranchants) ont fait l’objet d’une collecte dans certaines pharmacies de la Guadeloupe. Ces déchets sont aujourd’hui banalisés (désinfectés et broyés).

 

carte-dasri
Carte 19 : Localisation des installations de traitement DASRI

Performance de la filière

L'ensemble des DASRI des établissements de santé font l'objet d'une collecte et d'une banalisation. Il en va de même pour les DASRI produits par les principaux professionnels de santé.